Les Pieds sur Terre (Valentin Morel) chardonnay « Champ d’Aubert » Côtes du Jura blanc 2015

Coordonnées

Nom
Les Pieds sur Terre Valentin Morel
Adresse
8, rue Jacques Coittier 39800 Poligny
Mobile
+33 (0) 6 88 56 82 98
Téléphone
+33 (0) 3 84 52 62 55
Courriel
contact@vinlespiedssurterre.fr
Site
www.vinlespiedssurterre.fr

Chardonnay

La zone géographique de l’appellation « Côtes du Jura » fait partie de la région naturelle du Revermont limitée :

  • à l’est, par le rebord du premier plateau calcaire du massif jurassien,
  • à l’ouest, par la plaine, limite orientale du fossé bressan.

Le vignoble s’étire de manière discontinue sur le versant occidental de la corniche du plateau du Jura, sur une bande de 80 kilomètres de long et 2 à 5 kilomètres de large, principalement exposé à l’ouest, de 300 mètres à 450 mètres d’altitude. Il occupe soit le centre et la base du rebord du Jura, soit les meilleures expositions d’un chapelet de collines.

Cet état est directement lié au chevauchement du Jura sur la Bresse lors du soulèvement alpin (01) :

  • le relief principal, rectiligne, correspond au rebord du premier plateau,
  • les collines sont des fragments arrachés au plateau.

Le rebord du plateau est creusé de vallées : les « reculées ». A leur débouché, elles offrent des versants d’exposition sud/sud-ouest tel le coteau des Trouillots.

Le calcaire est omniprésent.

L’appellation d’origine contrôlée « Côtes du Jura » est reconnue dès 1937.

Elle est réservée aux vins tranquilles blancs, rouges et rosés (02) secs (03).

Les blancs – lesquels constituent la production principale – sont issus des cépages suivants :

  • principaux : chardonnay (04), savagnin ;
  • accessoires : pinot noir, poulsard (05), trousseau.

Les cuvées sont issues d’un ou plusieurs cépages. Ils ne peuvent être issus des seuls cépages accessoires.

Dans les assemblages, les vins proviennent de raisins issus majoritairement des cépages principaux.

Le rendement est fixé, pour ces derniers, à 60 hectolitres par hectare.

Valentin Morel

Le domaine Morel et ses six hectares sont établis sur la commune de Poligny depuis la fin des années 1970. Exploitation familiale située un peu à l’écart du centre du bourg, le domaine était géré par Jean-Luc Morel lorsque, après plus de trente ans à sa tête, il a passé le relais en 2014 de l’intégralité de l’exploitation à son fils Valentin. Naissait ainsi « les Pieds sur Terre ». La reprise s’est faite dans le cadre d’une reconversion professionnelle, Valentin Morel revenant à ses origines.

Le domaine est vigneron-récoltant exclusif : il vinifie l’intégralité de sa récolte, sans recours au négoce.

Toutes les vignes sont situées sur la commune de Poligny en A.O.C. Côtes du Jura et en cours de conversion vers l’agriculture biologique (FR-BIO-01 Ecocert) et biodynamique. A noter que dès 1999, Jean-Luc Morel avait totalement renoncé aux désherbants chimiques.

« Aubert » désigne un champ de 35 ares d’exposition ouest situé sur le coteau du lieu-dit « (les) Trouillots » situé au nord de Poligny, planté de chardonnay en 1979 sur sol argilo-calcaire (marnes), à cheval sur le plateau à socle calcaire de la commune de Buvilly.

A la vigne : préparations biodynamiques, traitements de soufre et de bouillie bordelaise, tisanes diverses, couverts végétaux ou engrais verts.

La vendange est entièrement manuelle (en caisses de 30-35 kg).

« Champ d’Aubert » 2015 (06) est un chardonnay vinifié comme un vin rouge. Donc, un vin dit orange de par sa couleur inhérente à une macération pelliculaire (après éraflage) de 12 jours en cuve inox.

La fermentation alcoolique s’opère par levures indigènes en cuve inox, la fermentation malolactique en demi-muids.

Les intrants œnologiques sont exclus ; pas de sulfites ajoutés (07).

Le vin est filtré.

L’ordre de grandeur du rendement est de 35 hectolitres à l’hectare.

Trois fois dégusté, ce vin confirme ses qualités.

La robe est certes soutenue mais de manière usuelle, un peu trouble.

Le nez est évolutif : floral, végétal, praline au chocolat, zeste d’orange, infusion… Original, il « émoustille » et donne envie d’aller plus loin dans sa découverte.

Aux papilles, en suite de l’attaque délicate et fraîche se déroule une belle trame entre une pointe d’acidité et un soupçon d’amertume, finissant sur la peau de raisin.

Ce vin à maturité se mariera bel et bien avec une flamiche au maroilles.

Il peut être utile à l’ouverture de procéder à un léger carafage.

Sans conteste un domaine d’avenir avec à sa tête un vigneron décidé.


Horaires du caveau :

  • du lundi au vendredi : de 17 à 19 heures,
  • le samedi : de 10 à 12 et 15 à 19 heures,
  • fermé les dimanche et jours fériés.


  1. Le bord du Jura a glissé vers l’ouest sur la Bresse. Ce chevauchement sur une dizaine de kilomètres résulte d’une poussée est/ouest due à la compression alpine pendant la période du Tertiaire supérieur (-10/-5 millions d’années) et est à l’origine du vignoble jurassien.
  2. Il sera fait ici abstraction des vins pouvant porter la mention soit « vin de paille », soit « vin jaune ».
  3. Ils doivent présenter une teneur en sucres inférieure ou égale à 3 grammes par litre.
  4. Ce cépage originaire du vignoble bourguignon voisin est mentionné dès 1717 dans le Jura. Il représente un peu plus de 40 % de l’A.O.C.
  5. Appelé localement ploussard.
  6. 13 %.
  7. Le SO2 total est inférieur à 20 mg/l.

Fiches Vin présentes dans la base de CavusVinifera